L’orthodontie chez les enfants : à quel âge commencer le traitement ?

0
108
orthodontie enfant

Il n’est pas toujours simple de savoir quand faire poser un appareil dentaire à son enfant. Est-ce mieux d’attendre l’âge adulte ? Ou faut-il au contraire le faire le plus tôt possible ?

Cet article a pour but de vous éclairer sur le sujet.

À quel âge faut-il débuter son suivi orthodontique ?

Il n’y a pas réellement “d’âge” pour débuter en orthodontie, tout dépend du problème ou de la malocclusion de votre enfant. Dans la majorité des cas, la malocclusion est héréditaire et peut notamment être aggravée par des facteurs comme la succion du pouce ou la présence d’une dent surnuméraire.

Si votre enfant rencontre des problèmes similaires, il est important d’intercepter les facteurs susceptibles d’aggraver la malocclusion le plus tôt possible. Pour régler le problème au plus vite, il faut bien choisir son orthodontiste et organiser une consultation afin d’analyser le développement des mâchoires et l’éruption des dents de votre enfant.

 

C’est à ce moment que l’âge où débuter le suivi orthodontique sera confirmé.

En effet, certains problèmes demandent à être corrigés avant la poussée des canines et des prémolaires. L’orthodontiste peut recommander une première phase de traitement, qui affecte favorablement le développement des dents et qui évitera d’avoir recours à une correction à l’adolescence.

 

D’autres problèmes requièrent d’être corrigés plus tard, lorsqu’un plus grand nombre de dents permanentes seront poussées. Généralement, la période de l’adolescence est favorable pour corriger les malocclusions et le suivi orthodontique régulier permet de surveiller l’apparition d’éventuelles malocclusions et de prévenir les facteurs susceptibles de l’aggraver.

Dans les cas les plus graves : un appareil dentaire dès 4 ou 5 ans

Avec la pose d’un appareil dentaire, tout est question de timing. Dans les cas les plus problématiques, il est possible de commencer l’orthodontie dès 4 ou 5 ans. C’est le cas pour les enfants dont la mâchoire inférieure paraît trop avancée par exemple.

Dans ce type de situation, il est préférable de commencer au plus jeune âge pour s’assurer d’un résultat optimal.

 

7 ans, l’âge idéal pour débuter un travail d’orthodontie ?

La plupart des parents emmènent leurs enfants pour une visite de contrôle autour de leur 7ème année. C’est la période idéale pour débuter un travail d’orthodontie, car les enfants sont alors dans une phase de denture mixte. En d’autres termes, il possède à la fois des dents de lait stables et des dents définitives.

Le dentiste peut aisément identifier une mauvaise occlusion et orienter le jeune patient vers un orthodontiste.

Contrairement aux idées reçues, vous n’avez pas besoin d’attendre que votre enfant perde toutes ses dents de lait pour placer correctement un appareil dentaire. En effet, ce dernier accomplit son travail en s’aidant de la croissance des mâchoires qui, avant la fin de leur croissance, restent malléables.

Après un certain âge, les appareils dentaires ne peuvent pas tout corriger

De plus en plus d’adultes ont aujourd’hui recours aux appareils dentaires pour des raisons esthétiques ou médicales. Toutefois, ils ne peuvent pas toujours corriger le problème et certains doivent parfois recevoir une chirurgie.

Quels sont les facteurs aggravants ?

La constriction du maxillaire supérieur

Un palais étroit est un problème souvent rencontré et qui peut être corrigé dès l’âge de 7 ou 8 ans. En effet, élargir le palais avant la poussée des dents définitives permet d’augmenter l’espace disponible pour les futures canines et prémolaires. En augmentant le périmètre du palais vous éviterez le chevauchement des dents ainsi que l’apparition d’une canine incluse. Le développement harmonieux des mâchoires est primordial et un palais de largeur adéquate permet un meilleur positionnement de la langue ainsi qu’une bonne coordination  des mâchoires, ce qui augmente les chances d’obtenir une bonne dentition.

L’articulé croisé antérieur

Un articulé croisé antérieur survient lorsqu’une incisive supérieure pousse derrière une incisive inférieure. La mauvaise position de ces incisives entraîne un mauvais développement des dents, car elle réduit l’espace pour la poussée des autres dents et affecte également le développement des mâchoires, notamment celle du haut, qui se développera moins vers l’avant.

Cette mauvaise position cause souvent de l’inconfort au niveau de l’articulation, entraîne l’usure des incisives et peut provoquer une récession gingivale (perte de tissu au niveau des gencives et exposition des racines des dents).

 

Corriger l’articulé croisé antérieur lorsque votre enfant est encore jeune est fortement recommandé et demeure simple.

La béance antérieure

Il est crucial de corriger la béance antérieure en jeune âge. Ce problème se traduit par une absence de contact entre les incisives, ce qui occasionne des difficultés de mastication. En effet, votre enfant ne pourra pas couper certains aliments avec ses incisives. La béance antérieure altère également l’aspect phonétique, puisque de nombreux sons sont produits en utilisant les incisives.

Il est relativement compliqué de résoudre ce problème à partir de l’adolescence, car en plus d’altérer la mastication et la phonétique, la déglutition infantile persiste. De ce fait, le développement des mâchoires est affecté et une chirurgie peut être nécessaire.

Une consultation chez un orthodontiste est souvent nécessaire pour détecter les facteurs susceptibles d’occasionner ce type de malocclusion.

La succion du pouce ou d’un objet est généralement à l’origine du mauvais positionnement des incisives.

Une respiration buccale est également un facteur qui influence négativement le développement de la dentition, tout comme la propulsion de la langue.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici