Les évolutions du marché de logiciel médical

0
147
Logiciel médical

Il a fallu du temps pour que l’usage des dispositifs médicaux en général et celui des logiciels médicaux en particulier soit adopté. Aujourd’hui, on se retrouve avec un marché en pleine croissance, mû par un regain d’intérêt autant du personnel médical que des éditeurs de logiciels médecin. Les tendances sont plutôt à l’optimisme avec des innovations qui apportent une note disruptive par rapport à l’offre déjà présente. Cela induit une saine émulation qui contribue à une amélioration notable non seulement des produits, mais aussi des services.

Logiciel médical : véritable vivier d’emplois

Le développement du marché du logiciel médical est intimement lié aux entreprises qui évoluent dans ce domaine. En France, on en compte plus de 1500, dont des PME qui sont représentées dans une très large proportion (93 % environ). Ces sociétés sont à l’origine de près de 90 000 emplois en lien avec les logiciels médicaux en ligne. En dépit de ces chiffres prometteurs, il a été rapporté que la majorité des entreprises sont en manque de personnels compétents.

Ce constat indique clairement que la demande l’emporte sur l’offre disponible. Il faut relever que les candidats qui peuvent prétendre à un poste dans le secteur du logiciel médical justifient en moyenne d’un parcours académique sanctionné au minimum par un diplôme BAC+4.  Les entreprises présentes dans l’Hexagone ne sont pas toutes françaises. Si l’on isole les PME, un peu plus de 50 % des sociétés appartiennent à d’autres pays de l’Union européenne pendant que 30 % d’entre elles sont américaines. Cela révèle une forte concurrence étrangère qui n’est pas près de s’affaiblir. La France peut toutefois compter sur un secteur promis à un bel avenir si l’on tient compte du nombre de nouvelles entreprises françaises qui naissent chaque année. Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les solutions digitales en rapport avec la santé, visitez le site Gataka.

L’exportation des applications médicales : la clé de la croissance ?

Les logiciels médicaux s’exportent très bien, ce qui est une donnée de nature à rassurer les acteurs du marché.  Les exportations sont le symbole de la bonne santé du secteur et permettent d’engranger jusqu’à 25 % des gains générés. La vitalité du marché international est telle qu’il tend à prendre le pas sur la croissance intérieure. Les chiffres d’une étude diligentée par le Snitem (Syndicat national de l’industrie des technologies médicales) viennent conforter cette tendance.

En effet, en 2019, les données indiquaient une croissance de 10 % sur le plan de l’export alors qu’elle était de l’ordre de seulement 3,7 % sur le marché français. Il faut préciser que l’étude n’est pas circonscrite au logiciel médical, mais concerne les dispositifs médicaux dans leur globalité. En outre, les hypothèses de croissance se concentrent à 70 % sur l’exportation des technologies médicales, ce qui permet de mieux appréhender l’évolution du secteur.

Logiciel médical

Crise sanitaire de la Covid-19 et logiciels médicaux : un impact significatif

La survenue de la crise sanitaire de la Covid-19 et les moyens qui ont dû être déployés pour y faire face ont mis en lumière les atouts des produits numériques comme les applications pour médecins. De nombreux patients ont été encouragés à se tourner vers les applications de rdv médicaux afin de bénéficier d’une expertise médicale en ligne. Ce coup de projecteur dont les logiciels médicaux ont été l’objet a crée une prise de conscience collective qui laisse présager une augmentation de la demande. Cette demande se manifeste chez les particuliers et les services publics.

Autre point important susceptible d’initier une nouvelle dynamique, la réglementation, qui a longtemps été l’un des facteurs de la frilosité du marché. Les applications de rdv pour médecin et les autres dispositifs connectés ont eu un apport significatif dans la prise en charge des patients. En considérant ces résultats, les start-ups et les différentes entreprises qui œuvrent dans l’industrie des dispositifs médicaux ont toute légitimité pour exiger un assouplissement des procédures d’attribution des certificats.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici