L’opération de la myopie est-elle douloureuse ?

0
100
Douleur opération myopie

Vous souffrez de la myopie mais vous hésitez de vous faire opérer de peur de vous faire mal ? Comme vous, de nombreuses personnes négligent la santé de leurs yeux à cause des douleurs des opérations chirurgicales. Mais l’opération de la myopie est-elle vraiment douloureuse ou c’est juste une crainte fondée ? Zoom sur le sujet.

Qu’est-ce que la myopie ?

Avant de parler de la douleur opération myopie, décrivons d’abord cette maladie. Pour mieux comprendre le sujet, faites cet exercice : regardez un objet de loin et de près. Si l’image de près est nette et celle de loin est floue, vous êtes myope.

La myopie touche un grand nombre de personnes dans le monde, environ 30 à 40 % de la population européenne et américaine et 90% de la population asiatique (surtout du sud-est). C’est un sérieux trouble de la vision qu’il ne faut pas prendre à la légère. La plupart des patients en sont touchés depuis leur enfance.

De nombreuses causes peuvent être à l’origine de cette maladie visuelle dont le manque de lumière naturelle, l’hérédité, la lecture excessive, les jeux vidéo, les tablettes… bref toutes les choses qui fatiguent les yeux. Pour éviter de subir la douleur opération myopie, le mieux est de faire attention à ses yeux et de consulter régulièrement un ophtalmologue.

Comment se déroule une opération de myopie ?

Contrairement à ce à quoi vous vous attendiez, l’opération des yeux myopes se réalise sous anesthésie locale et non générale. On parle de chirurgie réfractive. Votre chirurgien injectera les doses suffisantes d’anesthésiant pour endormir vos yeux tout en vous évitant la douleur. L’opération de la myopie est donc sans risques.

Généralement, le déroulement opération myopie dépend du degré de l’anomalie chez le patient. Pour connaître le vôtre, le chirurgien va le mesurer en dioptries. En fonction des résultats prélevés, il adaptera la technique pour éviter la douleur opération myopie. Le degré de myopie varie entre – 0,5 à -9 dioptries et plus.

La douleur opération myopie en fonction de la technique

Comme cité plus haut, la technique utilisée lors de l’opération réfractive dépend uniquement du degré de myopie du patient. Si le vôtre se situe entre -0,5 à -3 ou -4 dioptries, le chirurgien va procéder à ce qu’on appelle la PKR ou la PhotoKéractomie Réfractive. Cette opération consiste à retirer une infime partie de la peau à la surface de votre œil avant de sculpter votre cornée au laser. Cela prend au moins une demi-heure.

Pour une PKR, l’opération n’est pas douloureuse mais c’est l’après-opération qui est difficile à supporter. En effet, la reformation de la cornée va prendre jusqu’à 2 à 3 jours. Pour vous éviter plus de douleur opération myopie, l’on vous donnera des calmants, notamment des anti-douleurs et des anti-inflammatoires. Vous pouvez aussi avoir recours à des lentilles pansements à placer sous chaque œil.

Par contre, si vous avez une myopie entre -3 à -8 dioptries, l’on vous fera subir le LASIK. C’est la technique la plus employée pour éviter la douleur. Elle consiste à découper un « capot » au-dessus de votre œil et un autre pour traiter votre myopie. La peau de votre œil reste en place, c’est-à-dire que votre cornée est repositionnée mais cicatrisera quand même.

Avec cette deuxième technique, vous n’aurez point mal mais ressentirez quelques picotements et larmoiements au lieu d’une vraie douleur opération myopie. Cela s’apparente à des sensations de grains de sable dans les yeux après l’opération et dure seulement entre 3 à 4 heures. Le lendemain de votre opération, vous ne ressentirez plus rien.

Au-delà de -9 dioptries, vous pouvez avoir recours aux implants oculaires pour traiter votre myopie. Si vous pensez ne pas supporter la douleur, vous pouvez aussi vous contenter de porter des lunettes ou des lentilles de correction, mais à condition de bien les adapter à votre situation. Voir ici.

Le choix du chirurgien est aussi primordial

Qu’importe la technique utilisée durant l’opération réfractive, son succès dépend aussi essentiellement de votre chirurgien. Un bon chirurgien saura par tous les moyens comment vous éviter la douleur opération myopie. Mais comment faire pour bien choisir son chirurgien ophtalmologue ? C’est assez simple.

En effet, un chirurgien professionnel, avant de vous prendre dans son bloc opératoire, devra d’abord vous faire passer des examens afin de connaître la structure de vos yeux, notamment l’état de votre cornée et de décider de la meilleure façon de vous opérer. Pour une cornée un peu déformée, il y a un petit risque d’aggravation de l’opération. Un bon chirurgien doit donc trouver la meilleure solution avant de s’occuper de votre myopie.

Il propose aussi ses services au juste prix. Le coût d’une opération de myopie peut aller jusqu’à 1 400 euros par œil opéré. Il existe même des chirurgiens qui remboursent ce tarif si le patient est affilié à une mutuelle et une sécurité sociale. Bref, pour éviter ou du moins réduire la douleur opération myopie, mieux vaut confier l’opération à des chirurgiens professionnels. Pour plus d’infos, cliquez ici.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici