Comment l’opération de la prothèse de hanche peut vous changer la vie ?

0
177

L’arthrose de la hanche ou coxo-fémorale, est un problème d’usure de la hanche qui affecte vraiment le cartilage et touche davantage les femmes que les hommes et qui nuit grandement à leur mobilité et leur qualité de vie. Elle peut apparaître à partir de 50-60 ans, ou en raison de problèmes dus à des dislocations, une mauvaise alimentation, un surpoids ou des traumatismes osseux subis durant la jeunesse. Il est important de connaître ses symptômes afin d’apporter une solution le plus rapidement possible et d’éviter les douleurs qui en résultent.

L’arthrose de la hanche : quelles en sont les causes ?

L’arthrose de la hanche touche généralement les personnes d’âge moyen et les personnes âgées. Les symptômes vont d’un léger inconfort à une douleur grave et invalidante. Le traitement de l’arthrose de la hanche vise à réduire la douleur et à améliorer la mobilité articulaire. Lorsque les traitements ne permettent pas d’obtenir le soulagement escompté, une prothèse de hanche peut être envisagée. Les causes de l’usure de la hanche peuvent être multiples, dont les plus fréquentes comme :

  • Des causes traumatiques : une blessure ou une maladie mal soignée dans la hanche. Les luxations peuvent aussi être une cause de l’usure de la hanche.
  • Des causes d’origine vasculaire : dans certains cas, l’insuffisance vasculaire peut causer une arthrose et affecter la hanche.
  • Un déséquilibre dans le squelette : c’est un problème assez fréquent, comme notre corps n’est pas symétrique à 100 %, la longueur des membres inférieurs peut être inégale, causant cette usure de la hanche.
  • Des facteurs congénitaux : la naissance d’un enfant peut s’accompagner d’un problème congénital, tel qu’un trouble de la croissance ou une dysplasie de la hanche qui peut entraîner une arthrose de la hanche.

Les symptômes de l’arthrose de la hanche

Le premier symptôme que les patients atteints d’arthrose de la hanche peuvent ressentir le plus évident, à savoir la douleur. Toutefois, cette douleur n’est pas localisée dans la hanche, mais plutôt dans la zone de l’aine et peut s’étendre jusqu’à l’avant de la cuisse et le genou. Un autre symptôme caractéristique est le craquement dans la région des hanches, surtout en marchant et croisant les jambes. Il s’agit de crépitements agaçants et douloureux.

La faiblesse est un autre symptôme de l’usure de la hanche, et c’est qu’au fur et à mesure qu’elle progresse que tout mouvement demande plus d’efforts. Les promenades se terminent par de la douleur et de la difficulté à marcher ou à monter les escaliers, à porter du poids ou à faire du sport. Ces symptômes s’aggravent au fur et à mesure que l’usure s’accentue, c’est-à-dire au fil du temps et peuvent nécessiter l’implantation d’une prothèse de hanche.

Prothèse de hanche : la solution passe par l’arthroplastie

Avant de recourir à l’opération de prothèse de hanche, il est conseillé d’épuiser les traitements pour contenir la douleur et préserver la mobilité des articulations touchées. Ces traitements sont basés sur des médicaments complétés par une physiothérapie. Il est aussi conseillé d’avoir suivi les consignes pour ralentir la progression de la maladie telles que le contrôle du poids et l’exercice des articulations. Quand ces traitements ne suffisent pas à contenir la douleur et aider le patient à poursuivre ses activités habituelles, une arthroplastie devient nécessaire.

L’arthroplastie de la hanche s’est développé au point d’être l’une des procédures chirurgicales les plus sûres. La hanche est une articulation composée d’une sphère à l’intérieur d’une cavité. La sphère est formée par la tête de l’os de la hanche (fémur) et s’insère parfaitement dans la cavité (acétabulum). Le remplacement de cette articulation par une prothèse de hanche a transformé la vie de nombreux patients, leur donnant l’occasion d’être à nouveau actifs. L’arthroplastie de hanche est une opération conçue pour remplacer une hanche endommagée par l’arthrose.

L’arthroplastie consiste généralement à implanter une prothèse de hanche. Sous anesthésie, le chirurgien remplace l’articulation endommagée par des composants en matériaux artificiels. Toutefois, il y a aussi des interventions pour traiter l’arthrose sans implanter des prothèses de hanche. En effet, dans certains cas, il suffit de modifier l’articulation pour réduire les surcharges. Par exemple, dans les premiers stades d’une arthrose de la hanche, l’irrégularité du col du fémur peut être réduite par arthroscopie.

À quoi s’attendre après une arthroplastie ?

De nos jours, beaucoup de gens utilisent des prothèses d’une partie de leur corps sans démontrer aucun souci. Une personne qui se fait implanter une prothèse de hanche, peut remarquer une nette amélioration de mobilité dans l’articulation endommagée. Les sensations de douleur au repos diminuent fortement, les symptômes gênants s’estompent et le patient peut reprendre la plupart des activités qu’il a dû abandonner à cause de l’arthrose de hanche.

Toutefois, cela ne veut pas dire qu’il peut tout faire. À cet égard, le patient doit modérer ses attentes et ne pas oublier que la prothèse de hanche a une résistance limitée. Par conséquent, il est recommandé d’éviter tout ce qui pourrait causer l’usure prématurée de la prothèse, comme le port d’un excès de poids ou la pratique de sports agressifs pour l’articulation affectée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici