Logement sénior : combien ça coûte ?

Logement sénior

Pour une raison ou une autre, plusieurs personnes du troisième âge ne souhaitent pas être maintenues à domicile, mais plutôt en logement services. Cela leur garantit par exemple confort et sécurité et leur permet de bénéficier de l’attention et des soins qu’il faut. Le prix d’un logement sénior est cependant une donnée qui échappe à beaucoup de personnes. Qu’en est-il alors ? Quel est le coût d’un logement au sein d’une structure spécialisée dans l’hébergement des personnes âgées ? On vous explique !

De quoi se compose le prix d’un logement sénior dans une résidence services ?

Sous l’appellation « résidence services », plusieurs structures sont ici regroupées. Il s’agit entre autres des structures de colocation, les foyers-logements ou encore les résidences seniors. Les prix de ces logements varient en fonction de plusieurs paramètres. Sur cettefamille.com, vous pouvez retrouver une liste exhaustive de tous les éléments entrant en ligne de compte dans le prix d’un logement sénior et leur description.

Parmi les principaux critères, il y a :

  • la dimension du logement et sa zone géographique ;
  • les services de base proposés au sein de l’établissement ;
  • le standing de l’établissement ;
  • les services proposés et consommés « à la carte » ;

Ainsi, sur la facture d’une personne du troisième âge résidant dans un logement-services, trois éléments principaux sont comptabilisés :

  • le loyer conformément aux coûts du marché immobilier local ;
  • les charges locatives : elles sont composées d’une partie des charges de copropriété ainsi que des frais de services supplémentaires. Les frais de service contenus dans le prix d’un logement sénior intègrent : la surveillance vidéo, la maintenance des ascenseurs, ou encore l’entretien du système d’appel d’urgence. Ces charges locatives sont déterminées compte tenu de la superficie du logement occupé ;
  • et les charges individualisées résultant des services dont le résident aura bénéficié durant la période. A chaque fois qu’il bénéficie d’un service délivré par l’établissement ou un prestataire extérieur, mention en est faite (voir Gataka pour plus de détails).

Quelles sont les modalités de fixation du prix global ?

Il existe deux modalités : la formule « tout compris », et la formule « à la carte ».

Le tarif « Tout compris »

Le prix d’un logement sénior dans la formule « tout compris » considère un montant unique pour les résidents, que ceux-ci aient bénéficié ou non des services supplémentaires fournis par la structure. Dans le prix global pour une telle formule, les charges de copropriété et les charges de services sont confondues. Tous les séniors résidents doivent s’acquitter des frais d’entretien et l’utilisation des espaces collectifs, de salle de sport, etc.

La formule « à la carte »

Cette formule repose sur l’idée que, outre les charges individualisées dont ils ont été les bénéficiaires, les charges communes liées à l’exploitation des locaux doivent être supportées dans le prix d’un logement sénior par ceux qui en bénéficient. Ici donc, chaque service dont un sénior résident aura bénéficié, lui sera facturé à titre individuel.

Dans une résidence service, les charges facturées résultent généralement des :

  • frais d’eau, de chauffage et d’électricité ;
  • frais d’entretien et de maintenance des espaces communs ;
  • charges liées au personnel d’accueil et de surveillance ;
  • frais d’entretien généraux,
  • frais de coordination des activités et services ;

A tous ces éléments, viennent s’ajouter les frais de restauration, d’animation, d’activités de loisirs, de blanchisserie, d’aide à domicile, etc. Dans le prix d’un logement sénior, tous les services extérieurs ou intérieurs sont pris en compte dans l’établissement de la facture du résident. Notez que pour ceux qui en font une demande justifiée, il existe des dispositifs d’aide au paiement des charges pour sénior.

COMMENTEZ L'ARTICLE

Please enter your comment!
Please enter your name here