Paracétamol ou ibuprofène : quelle différence ?

0
104

Le paracétamol et l’ibuprofène sont deux médicaments en vente libre largement utilisés pour faire baisser la fièvre et pour soulager la douleur légère ou modérée. Bien que les deux soient des médicaments avec des propriétés très similaires, il y a quelques différences qui devraient être bien connues pour permettre de les utiliser de manière adéquate et sans risque.

Qu’est-ce que le paracétamol ?

Le paracétamol est un antipyrétique et analgésique qui aide à réduire la douleur et l’inconfort, légers ou modérés causés par des névralgies, des interventions chirurgicales mineures, ainsi que de la fièvre causée par des virus, des vaccins et des troubles articulaires, entre autres affections mineures. L’utilisation de ce médicament ne devrait pas être ingérée de manière prolongée. Bien qu’il puisse être pris pendant la grossesse, il n’y a pas eu de preuves scientifiques démontrant que le paracétamol est sans danger pour le fœtus et la mère.

Le paracétamol est pris par voie orale et son absorption dans l’organisme se produit à partir de 30 minutes d’ingestion, répartis dans tous les tissus et métabolisés par le foie, c’est pourquoi il est très important que le médicament ne soit pas fourni sans ordonnance, ou en périodes prolongées pour ne pas affecter le foie. Son effet dure environ 3 heures et il est éliminé par l’urine dans les 24 heures qui suivent.

Précautions d’emploi et effets secondaires du paracétamol

Bien qu’il s’agisse d’un médicament couramment utilisé, tout le monde ne réagit pas bien au paracétamol et en cas de réaction après l’ingestion, il faut l’arrêter immédiatement et consulter un médecin. Si les symptômes de douleur persistent après plus de trois jours de traitement, il faut consulter le spécialiste choisir une autre option, car cela pourrait augmenter le risque de dommages au foie ou de saignements du tube digestif, y compris la nécrose du foie.

Il est important que pendant le traitement au paracétamol, le patient ne boive pas de boissons alcoolisées, car ce mélange devient extrêmement toxique et nocif pour l’organisme, en plus du risque de provocation d’insuffisance hépatique, qui peut entraîner la mort.

Qu’est-ce que l’ibuprofène ?

L’ibuprofène est un médicament aux propriétés analgésiques et anti-inflammatoires utilisé pour combattre la douleur qui peut s’accompagner d’une certaine inflammation, comme dans le cas d’entorses, de fractures, post-opératoires, ainsi que de toute autre affection musculo-squelettique.

La principale caractéristique de l’ibuprofène est qu’il inhibe la synthèse des prostaglandines, évitant ainsi la douleur et l’inflammation, mais il doit être utilisé avec modération, puisqu’il y a divers effets après utilisation. Bien que très efficace et reconnu dans le traitement de la douleur et de l’inflammation, l’ibuprofène peut provoquer des réactions diverses et variées dans le corps.

En résumé, ce médicament peut entraîner des problèmes cardiaques, gastro-intestinaux, dans le système nerveux, cutané, rénal et hépatique entre autres, ainsi que diverses réactions s’il est combiné avec d’autres médicaments. Raison pour laquelle il est toujours conseillé de consulter un médecin ou un pharmacien.

Précautions d’emploi et effets secondaires de l’ibuprofène.

Après l’ingestion d’ibuprofène, plusieurs effets secondaires peuvent survenir, tels que l’intolérance au médicament chez 10 à 15 % des patients, avec des symptômes tels que des malaises gastriques, de la fatigue et des nausées. Dans un plus petit pourcentage, des cas d’hémorragies gastro-intestinales. De plus, la prise de plus de 2400 mg d’ibuprofène par jour, peut provoquer un infarctus du myocarde chez les patients souffrant d’hypertension.

Ne pas administrer l’ibuprofène en cas de :

  • Son utilisation n’est pas recommandée chez les asthmatiques, car des cas d’insuffisance respiratoire peuvent survenir. Il n’est pas non plus recommandé chez les personnes ayant des problèmes cardiaques, au risque de provoquer une insuffisance cardiaque.
  • Il doit être évité par la femme enceinte ou qui allaite, car il peut avoir des effets négatifs sur l’embryon ou le développement du fœtus. Au début de la gestation, l’ibuprofène peut entraîner un risque d’avortement ou de malformations cardiaques.
  • Si vous souffrez d’une affection quelconque pendant la grossesse, votre médecin pourra peut-être vous prescrire du paracétamol ou toute autre alternative naturelle à l’ibuprofène.
  • Il n’est pas recommandé chez les enfants, il est important de ne l’administrer que sur indication du pédiatre, auquel cas la dose ne doit pas dépasser 2400 mg par jour.
  • Il ne doit pas être administré aux patients atteints d’une maladie hépatique, car il pourrait causer des complications. l’ibuprofène peut entraîner une détérioration de la fonction rénale et une rétention aqueuse.

 

Peut-on les combiner les deux médicaments ?

Le paracétamol est l’analgésique par excellence indiqué pour soulager les douleurs légères ou modérées comme les maux de tête, les maux dentaires, menstruels, musculo-squelettiques, les états grippaux et les douleurs typiques des maladies comme l’arthrite. De plus, le paracétamol est un antipyrétique, donc il est efficace pour réduire la fièvre.

L’ibuprofène est également analgésique et antipyrétique, mais contient également un effet anti-inflammatoire. Néanmoins, dans les situations fébriles, le paracétamol est plus efficace et les spécialistes recommandent également la consommation de paracétamol au lieu d’ibuprofène pour soulager les maux de tête légers. Étant donné que l’ibuprofène est plus nocif pour la muqueuse gastrique, il ne doit pas être pris à jeun.

Comme ils ont des propriétés similaires, il est possible de prendre l’ibuprofène et le paracétamol combinés pendant de courtes périodes afin de soulager la douleur légère ou modérée et de réduire la fièvre. Cependant, pour une utilisation appropriée, il est important de ne pas dépasser la dose recommandée en fonction de l’âge et du poids. En cas de doutes ou d’effets secondaires pendant le traitement, il est indispensable de consulter un spécialiste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici