Quels sont les vaccins indispensables pour votre bébé ?

0
97

Un vaccin contient une version faible d’un virus appelée antigènes et qui stimule le système immunitaire afin qu’il puisse créer des anticorps capables de protéger le corps en cas de contamination. Les vaccins sont donc indispensables, ils aident à garder votre bébé en bonne santé, le protègent contre les infections mortelles et éliminent ainsi toutes les maladies graves qui touchent les enfants. Dans ce contexte, il est utile de bien connaître les vaccins indispensables pour votre bébé !

L’importance des vaccins pour les enfants

Autrefois, plusieurs bébés mouraient à cause des maladies et infections bactériennes sans que la médecine puisse les guérir. Grâce aux progrès scientifiques dans le domaine médical, beaucoup de ces maladies ont disparu, ce qui a réduit le taux de mortalité des enfants. À cet effet, les vaccins sont indispensables et jouent un rôle primordial.

Aujourd’hui, il faut compter 11 vaccins indispensables et obligatoires. La vaccination pour bébé commence dès le premier mois avec le vaccin contre la tuberculose ou le BCG. Néanmoins, ce vaccin n’est obligatoire que pour les enfants qui représentent un risque trop élevé d’avoir cette maladie.

Les vaccins indispensables pour votre bébé :

DTP

C’est un vaccin indispensable et obligatoire, car il protège contre la diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP). Il s’agit d’infections bactériennes responsables d’un bon nombre de problèmes. La diphtérie peut provoquer une paralysie, une pneumonie, des problèmes cardiaques ou respiratoires et entraîner à la mort dans certains cas. Le tétanos touche au muscle, en cas d’infection, le patient souffre de contraction douloureuse et ne peut même pas ouvrir sa bouche pour avaler.

La poliomyélite attaque le système nerveux et peut provoquer des lésions cérébrales irréparables et dans certains cas le décès. Les 3 premières injections sont effectuées le 2e, 4e et 11e mois, suivies des rappels à l’âge de 6 ans, 11 ans et un rappel obligatoire à l’âge de 13 ans pour la poliomyélite.

Coqueluche

C’est une infection bactérienne très contagieuse. Les symptômes de la coqueluche durent de plusieurs jours à quelques semaines. Ils peuvent comprendre des toux sévères, ce qui empêche le bébé de respirer, de dormir, et même de manger. C’est une maladie très dangereuse surtout chez les nourrissons de moins de 3 mois. L’infection provoque une pneumonie et des lésions cérébrales par la suite, ce qui cause la mort.

Il s’agit d’un vaccin indispensable pour votre bébé. La première injection se fait à l’âge de 2 mois, une 2e et une 3e seront effectuées au 4e et 11e mois respectivement suivis d’un rappel obligatoire à l’âge de 6 ans, puis un dernier rappel à 11 ans tous comme la DTP.

HIB (haemophilus influenzae b)

Le vaccin anti-Hib protège contre la Haemophilus influenzae de type B. C’est une bactérie qui cause une infection de la gorge, de la moelle épinière et peut endommager le cerveau et l’audition du bébé. Les symptômes de l’infection se manifestent dans une fièvre, des maux de tête et une toux.

En cas d’infection du cerveau et des poumons, le HIB peut provoquer une méningite, une pneumonie, des sinus, une surdité, et peut toucher les os et le cœur. Les enfants âgés de moins de 5 ans courent un grand risque, d’où la nécessité de se faire vacciner dès le 2e mois de la naissance. Ce vaccin indispensable contre le HIB est également obligatoire au 4e et 11e mois.

Hépatite b

L’hépatite b est une maladie qui se transmet par le sang et tout autre fluide corporel et qui endommage le foie. L’hépatite b peut même causer des lésions et provoquer un cancer du foie sans aucun signe de maladie témoigné au préalable. Les symptômes peuvent être apparents sous forme de fatigue, diarrhée, vomissement, jaunissement de la peau, douleurs dans l’estomac, etc.

La vaccination est indispensable, car elle permet de se protéger contre ces infections chroniques, à long terme et contagieuse. Effectuée dès le 2e mois de la naissance, elle protège le bébé contre une infection accidentelle et peut le préserver des maladies du foie une fois adulte. Deux injections sont obligatoires au 4e et 11e mois.

Pneumocoque

Il s’agit également d’un vaccin indispensable pour protéger l’enfant contre l’infection causée par la bactérie Streptococcus pneumoniae. En cas d’infection, les nourrissons ainsi que les enfants de moins de 5 ans peuvent souffrir d’une méningite de la pneumonie, des lésions cérébrales et de certaines infections de l’oreille, ce qui cause le décès d’un bon nombre de bébés. La vaccination contre le pneumocoque commence au 2e mois puis au 4e et 11e mois.

Méningocoque C

Méningites et septicémies à méningocoques sont la première cause des méningites causées par la bactérie Neisseria meningitidis. Le vaccin permet de se protéger contre les infections qui peuvent toucher le système nerveux central et provoquer des problèmes comme la perte de mobilité et la surdité. Il s’agit d’un vaccin indispensable dès le 5e mois. Une 2e injection est effectuée au 12e mois.

Rougeole-oreillons-rubéole

Il s’agit d’un vaccin indispensable contre 3 infections. La rougeole est une maladie contagieuse qui touche les enfants à travers les sécrétions nasales, les toux et l’atténuation. Elle peut causer une surdité, une pneumonie, un gonflement du cerveau et dans certains cas l’enfant peut mourir.

Les oreillons sont dus à un virus qui se transmet par la salive. Elle entraîne un gonflement des glandes situées près de la mâchoire. En cas de complication, la maladie provoque une méningite, une encéphalite, et une surdité.

La rubéole se transmet dans l’air par la respiration, elle est dangereuse pour les femmes enceintes et peut mettre un terme à la grossesse en infectant le fœtus. La vaccination contre le ROR est effectuée dès la 1e année du bébé suivi d’une deuxième injection au 16e et 18e mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici